Où souhaitez-vous
partager cette page?

Eau potable

Une mère et son fils arrosent les fleurs du jardin à l'aide d'un arrosoir manuel.

Faisons notre part pour l’environnement en respectant la réglementation sur l’utilisation de l’eau potable et en modifiant nos habitudes de consommation

Arrosage des jardins, fleurs, arbres et arbustes


Résidences aux numéros civiques pairs Résidences aux numéros civiques impairs
Arrosage à l’aide d’un pistolet à contrôle manuel Autorisé en tout temps
Arrosage à l’aide d’un système d’arrosage mécanique

Autorisé entre 20 h et 22 h le lundi, le mercredi et le vendredi.

Autorisé entre 20 h et 22 h le mardi, le jeudi et le dimanche.

Arrosage automatique (système de gicleurs)

Autorisé entre 3 h et 5 h le lundi, le mercredi et le vendredi. 
Autorisé entre 3 h et 5 h le mardi, le jeudi et le dimanche. 

Arrosage de la pelouse


Résidences aux numéros civiques pairs Résidences aux numéros civiques impairs
Arrosage à l’aide d’un pistolet à contrôle manuel Autorisé entre 20 h et 22 h le lundi.  Autorisé entre 20 h et 22 h le mardi.
Arrosage à l’aide d’un système d’arrosage mécanique

Autorisé entre 20 h et 22 h le lundi.

Autorisé entre 20 h et 22 h le mardi.

Arrosage automatique (système de gicleurs)

Autorisé entre 3 h et 5 h le lundi. Autorisé entre 3 h et 5 h le mardi.

Interdictions

  • Il est interdit d’utiliser l’eau potable pour l’arrosage des végétaux ou l’entretien d’un terrain lorsqu’il pleut.
  • Il est interdit d’utiliser l’eau potable pour faire fondre de la neige ou de la glace.

Nouvelles pelouses et traitement des parasites

Gazon ensemencé ou en plaques (tourbe)

L’arrosage du gazon nouvellement ensemencé ou posé est autorisé 120 minutes par jour, consécutives ou non, et ce, pendant une période de 21 jours suivant l’ensemencement ou la pose.

Traitement contre les ravageurs

L’arrosage du gazon est autorisé 120 minutes par jour, consécutives ou non, et ce, pendant une période de 10 jours suivant le traitement.

Dans tous les cas, le propriétaire ou l’occupant d’un immeuble sur lequel de tels travaux sont réalisés est tenu de conserver, pendant au moins 30 jours, les pièces justificatives établissant la date à laquelle ceux-ci ont débuté.

Remplissage des piscines

Remplissage complet ou partiel

L’utilisation d’eau potable pour le remplissage complet ou partiel d’un bassin de baignade est autorisée de la manière suivante :

Entre le 1er mai et le 15 juin

  • Un jour où la date est paire lorsque l’immeuble porte un numéro civique pair.
  • Un jour où la date est impaire lorsque l’immeuble porte un numéro civique impair.

Après le 15 juin :

  • Pataugeoires démontables seulement, en tout temps.

Nouveau bassin de baignade ou remplacement de toile

Le jour de l’installation d’un nouveau bassin de baignade ou du remplacement de la toile d’un bassin, il est également permis d’utiliser l’eau potable pour le remplissage complet ou partiel de ce bassin. Le propriétaire ou l’occupant d’un immeuble sur lequel de tels travaux sont réalisés est tenu de conserver, pendant au moins 30 jours, les pièces justificatives établissant la date à laquelle ceux-ci ont débuté.

Nettoyage des véhicules et des stationnements

Nettoyage des véhicules

Le lavage des véhicules peut être effectué à l’aide d’un seau de lavage ou d’un pistolet d’arrosage à contrôle manuel. À noter que le tuyau utilisé doit être muni d’un pistolet avec fermeture automatique.

Nettoyage des stationnements

L’utilisation de l’eau potable pour le nettoyage printanier d’une allée d’accès, d’une allée de circulation ou d’une aire de stationnement est autorisée uniquement entre le 1er mai et le 15 juin. En dehors de cette période, une telle utilisation est interdite.

Interdiction en cas d’urgence

Il est interdit d’utiliser l’eau potable pour l’arrosage des végétaux, l’entretien des terrains, le remplissage d’un bassin et toute autre utilisation à des fins récréatives ou de nettoyage si l’un des événements suivants survient :

  • Une période de sécheresse, actuelle ou anticipée, susceptible d’occasionner une pénurie d’eau.
  • Un bris majeur du réseau d’aqueduc ou d’une composante essentielle à celui-ci, susceptible de compromettre l’approvisionnement et/ou la disponibilité d’eau potable dans le réseau.

Bilan annuel de la qualité de l’eau potable

L’eau potable de la Ville de L’Ancienne-Lorette provient du lac Saint-Charles et est traitée à l’usine de filtration de l’agglomération de Québec. Chaque année, la Ville procède à l’analyse de la qualité de son eau potable. Vous pouvez consulter les rapports d’analyse ci-dessous :