Point de service Émile-Loranger

Le point de service vient bonifier l'offre de services, de loisirs, d'entraide, de formation et de rassemblement de la Ville de L'Ancienne-Lorette.

Un concept moderne, lumineux et écoénergétique

Les travaux, amorcé à l’automne 2018, consistaient principalement à rénover le presbytère et à construire le bâtiment annexé. L’architecture moderne de la nouvelle construction, dont le concept a été réalisé par la firme DG3A, s’intègre à celle du presbytère, tout en préservant le cachet et la valeur patrimoniale du bâtiment.

Une bonification de l’offre de loisirs, de services communautaires et de salles

Le bâtiment permet la tenue d’activités communautaires et de loisirs. Le point de service accueille également les bureaux de plusieurs organismes. L’ajout d’une cuisine communautaire permet de répondre aux besoins de la communauté et des organismes. Le bâtiment comprend également deux salles de réunion et une salle de réception. Quant au presbytère, ses locaux rénovés permettent à la Fabrique de L’Ancienne-Lorette de poursuivre ses activités.

Entre l’art, l’histoire et l’archéologie

Sur la terrasse située à l’arrière, trône une sculpture contemporaine de l’artiste d’origine lorettaine Marc-Antoine Côté. Baptisée Entre l’hiver et le printemps, cette œuvre se veut une référence directe à la géologie et à l’archéologie, éveille la notion d’historicité et fait figure d’étude anthropologique du lieu. Elle rend hommage à la rivière Lorette, qui traverse la Ville, dont les courbes ont inspiré la partie supérieure de l’œuvre. Cette sculpture s’inscrit dans le cadre de la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics. Il est à souligner que Marc-Antoine Côté a également été sélectionné pour la conception d’une œuvre à la place des Canotiers, à Québec, ainsi qu’au Centre de glaces de Sainte-Foy.

  • Dimensions de la sculpture : 445 X 127 X 127 cm
  • Matériaux : Aluminium, bronze et acier inoxydable
  • Détails du sommet de la sculpture (représentant la rivière Lorette qui sillonne le site)

Oeuvre art Nouv Pt service VAL

Un projet porteur de découvertes historiques

Si les experts de la coopérative de travail en archéologie GAIA avaient estimé la découverte potentielle à près de 70 000 artéfacts sur le site de l’ancien presbytère, ce sont finalement 110 000 artéfacts qui ont été trouvés sur le site et qui contribuent aujourd’hui à combler certains trous dans les documents historiques. Notamment, on a pu constater un mélange de cultures entre les Européens et les Amérindiens. Sur les 110 000 artéfacts, 2 500 datant de 1673 à 1697 ont été cédés à la Nation huronne-wendat, qui occupait alors le site.

Le chantier archéologique du presbytère en chiffres

  • Près 350 ans d’histoire
  • 400 m²
  • 8 semaines de fouilles
  • 30 archéologues et spécialistes

Le nouveau point de service en bref

  • Superficie totale de 1 000 m2, dont 310 m2 pour la nouvelle partie seulement;
  • 3 étages et 2 sections à la fois distinctes et interreliées;
  • 2 salles de réunions d’une capacité de 20 personnes;
  • 2 salles de réception avec terrasse d’une capacité de 80 personnes;
  • Ascenseurs
  • Un nouveau local pour le Service de police;
  • Une cuisine communautaire entièrement équipée;
  • Plusieurs bureaux pour des organismes communautaires;
  • Des locaux entièrement rénovés pour les bureaux de la paroisse Notre-Dame-de-l’Annonciation;
  • Un lieu d’exposition artistique (notamment des artéfacts du site);
  • Une œuvre d’art publique de Marc-Antoine Côté sur la terrasse extérieure;
  • Plusieurs activités artistiques et communautaires tout au long de l’année.

Location de salle (réunions ou réceptions)

Détails sur l’histoire et les fouilles archéologiques

Photos de l’inauguration protocolaire

 

IMG_2792 IMG_2794 IMG_2803 IMG_2811 IMG_2849 IMG_2845 IMG_2872